Où manger une crêpe à Copenhague

Cet article fait partie d’une série sur les meilleures crêpes du monde. Enfin presque. Le but n’est pas ici d’élire la meilleure crêpe du monde, ce qui serait subjectif et peu utile, mais de conseiller quelques endroits où il fait bon laisser traîner ses papilles.

Lorsqu’il nous a fallu trouver un restaurant lors de notre premier jour à Copenhague, nous n’avons pas fait les malins. Je pensais m’en tirer avec l’anglais, ou avec les connaissances en néerlandais de Barry, mon compagnon de voyage favori. Ce fut loin d’être aussi simple, puisque la plupart des menus ne figuraient en façade des restaurants qu’en danois.

galette_copenhague03

Nous aurions vite pu mourir de faim dans ces contrées inhospitalières mais, comme le dit la couverture d’un guide de voyage célèbre, pas de panique (note au voyageur : don’t panic). A tout problème, il y a ses solutions. Vous commencez à vous en douter, si je vous recommande autant de crêperies, c’est bien parce qu’à chaque nouvelle ville que je visite, j’essaie d’en trouver une qui vaille la peine. Pour Copenhague, notre guide de voyage et Tripadvisor étaient unanimes : il fallait essayer la galette.

“Mais que fait-il ? Nous prend-il pour des buses ? Il prétend nous conseiller des crêperies et le voilà qu’il nous parle de galette.”Du calme, la pâte à crêpe, je suis tombé dedans quand j’étais petit, je sais de quoi je parle.

galette_copenhague02

La galette, c’est une crêpe bretonne, à base de farine de sarrasin (ou de froment, mais je préfère celle de sarrasin). C’est aussi un restaurant de Copenhague, spécialiste de ces crêpes bretonnes. Les illustrations qui agrémentent mes mots, tirées des aventures d’un gaulois bien connu, ne sont pas que décoratives. Ici, on est aussi face à un petit village d’irréductibles Français qui résistent encore et toujours à l’art culinaire danois. Un petit morceau de Bretagne, perdu dans le quartier latin de Copenhague.

Une crêperie bretonne, tenu par des Français, où l’on vous sert en français… bonjour le dépaysement ? Contre toute attente, il est bien présent. Parce que tout ce qui vous entoure vous rappelle que vous êtes au Danemark. Ces gens au langage étrange qui mangent à côté de vous. Ces prix aux montants mirobolants (en couronnes danoises). Ces nombreux vélos dans la cours. On est ici à la croisée des chemins entre folklore breton et culture danoise.

galette_copenhague04

Outre cette curiosité, La Galette vaut pour l’ambiance familiale qui y règne. C’est un lieu accueillant, presque intime, à l’écart de la rue, où les tables ne se tiennent qu’à une coudée l’une de l’autre. La carte est particulièrement complète (comme la galette !), avec une vingtaine de propositions salées et une vingtaine d’idées sucrées. De la Soubise à la Quimper, en passant par la Saint-Malo, c’est à un véritable voyage gustatif que vous invite La Galette.

Contrairement à ce que j’ai écrit plus haut, les prix ne sont pas mirobolants, au contraire. Selon les standards de Copenhague, ils sont même plutôt bons marché. De quoi prendre un plat et un dessert si vous n’êtes pas encore rassasiés. L’endroit n’est par contre pas énorme, même si l’été permet de déjeuner ou de dîner en terrasse au gré d’un soleil clément..

IMG_4062

Par Toutatis, j’y retournerais bien.

La Galette
Larsbjørnsstræde 9
1454 København K
tel. +45 33 32 37 90
Site : http://www.lagalette.dk/
Ouvert du lundi au samedi : 12h00 – 16h00 puis 17h30 – 22h00
Et le dimanche : 16h00 – 22h00

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.