Las Vegas et la Valley of Fire – Partir Un Jour #10

Une ville à la réputation sulfureuse, un parc où les montagnes rougeoient au soleil… Bienvenue au beau milieu du désert du Nevada, à Las Vegas et dans le parc de la Valley of Fire ! Connue pour sa grandeur et sa décadence, la ville de tous les péchés a-t-elle tenue toutes ses promesses ? La réponse dans ce dixième épisode de Partir Un Jour.

Las Vegas, j’en ai déjà parlé à l’occasion de mon premier séjour sur place. J’ai eu un véritable coup de cœur pour cette ville dont l’extravagance semble tout droit sortie d’un film de Terry Gilliam. Les quelques jours que j’avais passé sur place restent encore aujourd’hui dans mon Top 5 des citytrips que j’ai fait. Autant dire que mes attentes pour mon retour à Vegas étaient élevés. Si j’ai au final été un peu déçu, c’est moins par la ville en elle-même que par le peu de temps que nous avions à passer sur place.

Nous nous sommes en effet arrêté à Las Vegas au cours de notre roadtrip dans l’Ouest Américain, effectué au mois d’octobre. Il s’agissait d’une étape comme une autre et nous avions pour espoir de nous poser un peu, puisque nous avions deux jours à passer au milieu des casinos. Deux jours, c’est finalement très peu ! Si vous passez par là, je vous conseillerais donc de prendre le temps de vous y arrêter et de ne pas y passer en coup de vent. Pour le reste, je vous invite à écouter cet épisode de Partir Un Jour.



Abonnez-vous sur iTunes | Abonnez-vous sur Android | Téléchargez le MP3

Partir Un Jour, c’est le podcast voyage que j’anime en compagnie d’Aurélie, du blog Sauts de Puce. L’idée est d’aborder chaque mois une destination, de l’idée qu’on s’en faisait avant le départ à l’expérience sur place, en passant par nos coups de coeur et nos conseils d’itinéraire. C’est après avoir quitté la Vallée de la Mort que nous avons atterri à Las Vegas – autant dire que les eux environnements n’avaient pas grand chose à voir.

Las Vegas en famille

Une des différences majeures par rapport à mon précédent séjour à Las Vegas, c’est que j’étais cette fois en famille, ce qui changeait pas mal la donne. Il faut par exemple bien faire attention lorsqu’on se promène dans les casinos à ne pas laisser les enfants courir dans tous les sens, et encore moins les laisser s’asseoir à une machine à sous ou à une table de black-jack. Ceci étant dit, la majorité de la ville leur est tout de même accessible, et il faut avouer que déambuler entre une Tour Eiffel, une Statue de la Liberté, un château sorti tout droit d’un conte de fées ou des pyramides fait forte impression sur les plus jeunes.


En allant à Vegas au mois d’octobre, nous n’avons rencontré aucun problème pour nous promener sur le Strip, le boulevard principal qui traverse la partie la plus connue de la ville. Il faisait très bon à l’extérieur – je rappelle que Las Vegas est une ville perdue au milieu du désert – et c’était très agréable de s’y promener. Les hôtels de Vegas proposant quasiment tous une piscine, nous avons même pu en profiter le temps d’un après-midi de détente sans être bousculé par la foule qui peut parfois se rassembler autour des bassins en été. Certes, l’eau n’était pas très chaude, mais en plein soleil, c’était faisable. Enfin, pour revenir à l’intérieur des casinos, nous n’avons rencontré aucun problème à y errer avec les enfants, même si c’était toujours en restant bien sur le tapis de l’allée centrale.

Outre les décors extravagants, ce qui aura fortement impressionné toute la famille, c’est le spectacle qui aura occupé notre deuxième soirée sur place. Je l’ai dit mais je le répète : aller voir un spectacle est un must lorsqu’on est à Las Vegas. S’il y en a pour tous les goûts, il est parfois difficile d’en trouver pour tous les âges, en particulier si vous avez des enfants vraiment en bas âge. De notre côté, nous voulions absolument en profiter pour aller voir un spectacle du Cirque du Soleil. On en trouve dans quasiment tous les casinos de la ville, mais rares sont ceux accessibles aux enfants de moins de 6 ans. Le choix s’est donc fait pour nous et c’est sous l’impressionnant chapiteau du Bellagio que nous avons pu apprécier “Ô”, une performance aquatique assez démentielle.

Enfin, si Las Vegas est une ville plutôt chère au niveau des hôtels (note au voyageur : plus on choisit un hôtel éloigné du centre du Strip, moins la note est salée) et au niveau de la nourriture, les enfants accèdent parfois gratuitement au buffet des hôtels (lorsqu’ils ont 5 ans et moins à celui du Bellagio) ou à demi-tarif (en dessous de 12 ans, toujours au Bellagio).

Pour économiser encore quelques dollars, vous pouvez essayer de gagner des réductions en jouant à l’application MyVegas, disponible sur Facebook ou sur smartphone. Il s’agit d’une machine à sous gratuite dans laquelle on engrange des points en y passant suffisamment de temps, jusqu’à pouvoir gagner une nuit d’hôtel, un repas ou un ticket pour un spectacle. L’application appartient au groupe MGM et se limite donc à ses hôtels (c’est déjà la moitié de Las Vegas). Attention par contre à vous y prendre à l’avance ! Pour avoir essayé d’y jouer le plus longtemps possible, je me suis finalement retrouvé le bec dans l’eau en essayant de réserver une réduction une semaine avant mon voyage…

La Valley of Fire

Après avoir passé deux nuits et une journée complète à Vegas s’est posé la question de la suite. Fallait-il prendre encore une demi-journée pour explorer un peu plus la ville avec les enfants ou fallait-il la quitter pour aller voir ailleurs ? C’est finalement cette deuxième option qui a remporté le plus de suffrage, et c’est ainsi que nous sommes parti vers la Valley of Fire, un parc d’état ou state park (à mettre en opposition avec les parcs nationaux que sont Yosemite, la Death Valley ou le Grand Canyon par exemple) qui se trouve à un peu plus d’une heure de route de Las Vegas.

Puisqu’il ne s’agit pas d’un parc national, notre pass America The Beautiful n’était pas valable et il a fallu s’acquitter d’un droit d’entrée de $10 par véhicule (autant dire une cacahuète par rapport à ce que coûte un séjour à Las Vegas). La route qui menait jusqu’à cette Vallée du Feu ne le laissait pas deviner mais le parc est magnifique. Je ne m’attendais pas du tout à être à ce point ébloui par ses paysages, et avec le recul, je pense que c’est le parc qui m’a le plus marqué de tout notre roadtrip américain. J’éprouvais du plaisir même en conduisant sur la route, tant j’étais émerveillé par le décor qui m’entourait. Ce n’est qu’en repartant le soir même que j’ai dû me résoudre à raccrocher ma mâchoire.

Si nous n’avions malheureusement le temps que pour faire une seule des pistes proposées dans le parc, nous sommes tout de même allés jusqu’à l’entrée de la boucle des White Domes et sur le début de la Mouse’s Tank Trail (où nous avons d’ailleurs croisé de jeunes mariés et leur suite, venus prendre leurs photos de mariage depuis Las Vegas). Même sans être allé au bout, je peux vous les conseiller sans peine si vous avez un peu de temps à passer sur place, tant leurs prémices étaient prometteuses.



Mais c’est finalement la balade de Rainbow Vista que nous avons suivi avec assiduité. C’est chemin faisant que j’ai compris d’où le parc tirait son nom, en voyant les rochers s’enflammer sous le coup des rayons du soleil. Je ne le savais pas sur le moment, mais il est particulièrement conseillé de faire cette randonnée en fin de journée pour profiter au mieux du soleil couchant. Ce n’est pas comme si j’avais eu le choix, mais je ne regrette définitivement pas d’avoir pu profiter de la Golden Hour ! Nous avons ainsi pu découvrir la Fire Wave, une sorte de vague rocheuse multicolore, dans toute sa splendeur.

Si je dis dans le podcast que j’hésiterais à retourner à la Valley of Fire, de peur qu’une deuxième visite ne vienne ternir la fabuleux souvenir que j’en garde, j’ai changé d’avis depuis en me rendant compte qu’il y avait beaucoup de choses à côté desquelles nous étions passés : des pétroglyphes aux différentes arches de pierre en passant par l’Elephant Rock (une tête d’éléphant en pierre), il y a encore de quoi faire !

Aussi cités dans l’épisode :

  • Pour vous renseigner avant d’y mettre les pieds, je vous invite à aller faire un tour sur le site officiel du State Park de la Valley of Fire
  • Sur la route qui conduit à Las Vegas, si vous avez un peu de temps, vous pouvez vous arrêter auprès des sculptures des Seven Magic Moutains
  • … Ou au parc de Ash Meadows National Wildlife Refuge.
  • Las Vegas, ce n’est pas que de la poudre aux yeux ! On y trouve aussi des musées, comme le Neon Museum (oui, on reste dans le thème)
  • Plus inattendu, le National Atomic Testig Museum, toujours à Las Vegas, saura certainement vous surprendre.
  • Ceux intéressés par la Fire Wave voudront se pencher sur The Wave, dans le parc de Paria Canyon-Vermilion Cliffs Wilderness, lieu d’une beauté rare, malheureusement uniquement accessible muni d’un permis qui ne s’obtient qu’en participant à une loterie !

J’espère que vous avez apprécié ce dixième épisode de Partir Un Jour ! Si c’est le cas, n’hésitez pas à vous abonner sur iTunes et à nous y laisser un avis ! Vous pouvez aussi vous abonner via votre application de podcasting préférée sur Android avec le flux RSS. Dans tous les cas, si vous souhaitez nous laisser un commentaire ou s’il vous reste des questions, n’hésitez pas à me les poser ci-dessous.

Rendez-vous le mois prochain pour un nouvel épisode de Partir Un Jour, toujours aux États-Unis, avec cette fois une exploration en profondeur du Zion National Park et du Grand Canyon !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.