Dormir sur un paquebot à Rotterdam

Si comme moi, vous cherchez parfois à mettre du piment dans vos voyages, vous êtes peut-être en train d’écumer les sites de réservation en ligne à la recherche d’un lieu de villégiature inhabituel. J’avoue que j’aimerais beaucoup réaliser une série web qui montrerait des hôtels hors du commun à travers le monde. En attendant que ce rêve devienne réalité, je vous invite à monter à bord du SS Rotterdam.

ssrotterdam_entree

Prenons le large et partons donc dans la ville portuaire de Rotterdam, deuxième plus grande agglomération des Pays Bas après Amsterdam et véritable cœur industriel du pays. Pourquoi Rotterdam me demandez-vous ? La ville vaut le coup d’œil à plus d’un titre. Première étape : trouver un hôtel où descendre… voire plus qu’un hôtel. Dormir à bord d’une péniche est assez facile à Amsterdam, mais dormir à bord du SS Rotterdam propose de passer au pont supérieur, puisqu’il s’agit d’un ancien navire de croisière.

Inauguré en 1958, le paquebot a navigué quarante ans durant avant de rentrer à quai à Rotterdam pour y demeurer et être transformé en hôtel. Il est aujourd’hui possible d’y passer une nuit comme dans n’importe quel hôtel et de profiter de ses chambres, de son décor, de ses restaurants. C’est ce que j’ai fait en compagnie de mon amie, que nous appellerons Rose, en référence au personnage qu’incarne Kate Winslet dans Titanic.

J’ai testé pour vous : les chambres

Tomber sur le navire demande un petit effort ou un gros coup de main du GPS puisqu’il est un peu excentré, hors de Rotterdam (note au voyageur : on a l’esprit plus tranquille lorsqu’on trouve enfin son hôtel). Le voyage se termine à l’arrivée dans l’immense parking qui s’ouvre devant le quai. Un parking quasi-obligatoire d’ailleurs, puisqu’il n’en existe pas vraiment d’autre aux alentours et qui a malheureusement un tarif un peu élevé : 3 euros par heure ou 15 euros pour 24 heures. Mais comme je le disais, il n’y a pas d’autre choix. On admire rapidement la silhouette du paquebot avant d’emprunter les ascenseurs qui mènent à l’intérieur.

ssrotterdam_couloir

C’est d’abord le décor qu’on remarque, avec le grand hall d’entrée, l’escalier central et les vitrines avec des souvenirs du transatlantique qui jalonnent les couloirs. Plusieurs types de chambres sont disponibles : standard, supérieure, deluxe… J’ai pour ma part partagé une chambre supérieure, une des anciennes cabines rénovée pour correspondre aux standards hôteliers.

Sans être la plus grande à laquelle nous ayons eu droit (la palme revient aux hôtels américains), cette chambre était d’une taille satisfaisante. Le lit était bien large, puisque constitué de deux matelas séparés. Surtout, la salle de bain était très spacieuse, rien à voir avec la minuscule salle de bain à laquelle on peut avoir droit dans un traversier (comme ceux pour se rendre de Amsterdam à Newcastle). Rose a particulièrement apprécié les accessoires rétros qui vous font faire un petit bond dans le passé.

ssrotterdam_chambre1

Bien équipée, propre et sans aucune trace d’usure, ces chambres feraient presque oublier où l’on se trouve, tant elles correspondent à celles d’hôtels traditionnels. Seuls détails pour nous le rappeler, les deux hublots qui font entrer un peu de lumière et une ventilation légèrement bruyante. En effet, comme dans tous les bateaux, il est impossible d’ouvrir les hublots. La ventilation est donc la seule source d’aération et elle reste impossible à éteindre. Parfois un peu envahissante, même si on s’y habitue.

Que faire à bord ?

Mais le SS Rotterdam n’est pas qu’un hôtel comme les autres et il le prouve en proposant des visites guidées. Un certain nombre des salles les plus importantes du navire lorsqu’il occupait son rôle premier ont en effet été conservées et peuvent être visitées avec un audioguide. Ces visites sont payantes, à raison de 16 euros par personne, et sont proposées autant aux clients de l’hôtel qu’aux visiteurs occasionnels passionnés de croisière.

ssrotterdam_deck

Pour ceux que la visite n’intéresserait pas, un des ponts du bateau est librement accessible pour prendre un verre tout en profitant de la vue sur la Meuse et du panorama sur la ville de Rotterdam. Parfait lorsqu’il fait beau.

ssrotterdam_skyline

Le SS Rotterdam dispose aussi de deux restaurants, le Lido (ouvert toute la journée) et le Club Room, ce dernier étant un peu plus huppé. Pour avoir testé le Lido, les plats sont bien faits, les assiettes bien remplies, le service pas trop long… Les tarifs sont un peu élevés mais comme il n’y a aucune alternative à proximité, il s’agit d’un non-choix. Notons que c’est aussi là que se prend le petit-déjeuner, un buffet au choix relativement complet qui a complétement séduit Rose (il y avait des crêpes ! Mais pas de gaufre, à mon grand dam).

ssrotterdam_lido

Pour trouver autre chose, il faudra aller jusqu’au centre-ville. Cependant, comme je le disais plus haut, le paquebot en est logiquement un peu éloigné. Impossible d’aller jusque-là en voiture (se garer dans Rotterdam relève du cauchemar) mais l’hôtel met à disposition une navette gratuite pour vous mener jusqu’au métro Rijnhave et il faut compter une vingtaine de minutes pour arriver en plein Rotterdam. Autre possibilité : emprunter les water-taxis payants, dont le départ se fait juste à côté du paquebot. Amusant mais un peu cher.

Le gilet de sauvetage ?

Alors, aller dormir au SS Rotterdam, est-ce vraiment l’expérience hors du commun que l’on pouvait attendre ? En partie. Monter à bord, se promener dans les galeries et sur le pont, tout ça est plaisant et assez amusant. Les chambres sont très bien au point que, hormis les hublots, on se croirait dans n’importe quel hôtel quatre étoiles.

ssrotterdam_devant

Ce qui est par contre dommage, c’est que le concept n’aille pas plus loin. Comme je le disais, les visites guidées du bateau sont proposées au même tarif aux clients de l’hôtel et à ceux qui ne viendraient à bord que pour ça. Je m’attendais à pouvoir aller n’importe où sur le bateau en ayant payé pour ma chambre, mais soit.

Pourquoi pas plus de folie ? Je suis un grand enfant et j’aurais adoré que l’ambiance “croisière” soit plus présente, avec le staff habillé et agissant en conséquence. Rose avait davantage les pieds sur terre et a pour sa part beaucoup apprécié sa nuit (l’absence d’iceberg a sans doute aidé). Et vous ? C’est simple. Si vous voulez un hôtel central, pratique et au rapport qualité-prix imbattable, vous allez peut-être avoir le mal de mer sur le RSS Rotterdam. Par contre, si vous vous laissez séduire par l’aspect pittoresque, sans doute apprécierez-vous beaucoup votre séjour à bord.

SS Rotterdam
3e Katendrechtsehoofd 25
Rotterdam
+ 31 (0) 31102973090
www.ssrotterdam.nl

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.