Détente aux thermes de Valkenburg

Je suis quelqu’un qui aime les choses simples. Certains diront qu’aller au spa ne fait pas partie stricto senso de ces choses, mais ils ont tort. Parce que pour moi, le spa, c’est synonyme d’amusement, de détente et de calme, qui sont des choses simples. Et, non, les spas ne sont pas réservés aux femmes.

A quelques kilomètres de Maastricht, Valkenburg est un petit village notamment connu pour ses courses cyclistes. Touristique par les ruines de son château ou son casino, le village compte aussi des thermes : bienvenue à Thermae 2000. Je m’y suis rendu à deux occasions, chaque fois en profitant d’opérations orchestrées via Groupon (note au voyageur : toujours guetter les bonnes affaires), mais le centre de wellness propose aussi régulièrement des offres spéciales sur sa page Facebook.

949_3836

S’y rendre

Aller jusqu’à Valkenburg n’est pas bien compliqué. Situé à proximité de Maastricht, on y arrive facilement, que ce soit en voiture ou en train. Une fois qu’on arrive aux abords du village, Thermae2000 est parfaitement indiqué, il suffit de suivre les panneaux. Si vous dormez à l’hôtel, un parking dédié est proposé au prix de 14 euros par jour/nuit. Pour y passer simplement la journée, un parking attenant au casino, tout proche, est lui aussi disponible – comptez 8 euros si vous repartez le soir-même. Enfin, si vous choisissez de venir en train, ou si vous commencez la route en voiture et qu’elle tombe en panne en cours de route, vous obligeant à faire le reste en train (ça sent le vécu, pas vrai ?), c’est aussi possible.

Il faut alors compter quinze à vingt minutes de marche tranquille depuis la gare, les thermes étant donc bien indiqués dès la sortie. C’est l’occasion de découvrir un peu le village et de se dépenser un peu avant de se relaxer, la dernière côte menant à Thermae2000 pouvant laisser gentiment essoufflé.

Découverte des lieux

IMG_20130404_103828
Les thermes possèdent deux entrées : une accessible pour ceux qui viennent se relaxer durant quelques heures ou une journée, et une autre réservée aux clients de l’hôtel. C’est par cette dernière que j’ai découvert les lieux. Le check-in se fait très rapidement et est possible en plusieurs langues, le personnel étant souriant et polyglotte. On vous offre notamment dès l’arrivée un verre d’eau de source.

Un ascenseur donne accès aux étages inférieurs et aux chambres. Le centre thermal est en effet bâti sur le flanc d’un mont et les chambres se retrouvent donc en dessous de l’accueil. Ce n’est pas pour autant un bunker puisque chacune possède sa terrasse et une jolie vue sur le paysage. L’ascenseur est cependant très lent. Prenez-le la première fois pour le tester mais je vous conseille ensuite de vous contenter des escaliers.

IMG_20130404_103848

Pour revenir aux chambres, elles sont très spacieuses et confortables. A certains endroits, comme dans les salles de bain, on constate parfois quelques traces d’usure, mais rien de grave. La télévision propose un grand nombre de chaînes, dont deux ou trois en français. Si vous êtes accro à Internet, vous êtes mal tombé : les chambres ne sont pas couvertes par un réseau wifi. Mais si vous êtes là, ce n’est de toute façon pas pour rester connecté.

Si vous venez de loin, je vous conseille vivement de rester dormir à l’hôtel. Cela vous permettra de bénéficier des thermes au maximum pendant deux jours, avec un accès privilégié jusqu’à 23h.

Les thermes

Je ne suis un grand fan des soins à base de boue, de chocolat et autres massages. Je ne saurais donc pas vous parler de ces différentes options (notez que les soins sont payants et à réserver). Je vous laisse prendre plus d’informations sur le site Internet de Thermae2000. Par contre, je peux vous parler en détails des différents bassins et des saunas.

Le centre est composé d’un énorme bâtiment qui abrite les piscines chauffées intérieures, avec accès vers les piscines extérieures. A l’intérieur, outre l’espace principal composé de jacuzzis, de jets d’eau divers et d’un espace suffisant pour faire quelques brasses, il y a aussi un bassin à l’eau plus chaude et avec moins de lumière qui est notamment utilisée pour des séances de relaxation. On passe de l’un à l’autre avec plaisir, même si les jacuzzis sont souvent pris d’assaut.

Les bassins extérieurs offrent à peu près la même chose : de grands espaces, parfois des jets d’eau, une partie jacuzzis, mais aussi une partie tourbillon où on se fait emporter par un courant artificiel. C’est assez amusant de se laisser porter et dériver… Cette partie était fermée lors de mon premier séjour et j’avais eu droit à une part de tarte en compensation, à l’un des restaurants du complexe. J’avais aimé la tarte à l’époque, donc je ne me plains pas, mais la partie extérieure vaut à mon sens pour la moitié du plaisir procuré par l’expérience Thermae 2000.

t20002

Outre les bassins, on retrouve aussi un cinéma 4D avec sièges de massage (payants), et bien sûr la partie avec les saunas et son vrai hammam turc. Dans cette partie, je délaisse bien souvent la dizaine de saunas aux différents styles et températures, pour ne faire un tour que dans le hammam turcs, en forme de coupole, et dans ses vapeurs d’eucalyptus. ça peut ne pas plaire à tout le monde, mais honnêtement, il y en a pour tous les goûts. Il y a également un bassin extérieur à côté des saunas, mais celui-ci ne m’a pas paru chauffé (à tester si vous aimez alterner le chaud et le froid). Enfin, une dernière partie est dédiée aux soins qu’il faut réserver (payants donc). Le centre est ponctué de divers bars, restaurants et brasseries auxquels il est possible d’accéder directement en sortant en maillots de bain (mais avec peignoirs !).

Que ce soit un soin, un cocktail ou un repas, tout se paie avec des bracelets qu’on vous remet à votre arrivée. On scanne votre bracelet et le montant total se retrouve sur votre note à la sortie.

t20003

Règlement

En consultant un peu le site Internet, j’ai rapidement découvert qu’un véritable règlement régissait le centre thermal. Durant mes expériences au Québec, j’ai pu expérimenter un spa où il ne fallait pas s’exprimer autrement que par chuchotement… c’était peut-être bizarre mais le calme était garanti ! A Thermae 2000, le calme vient de ce qui est absent : les enfants. Vous avez bien lu, ce n’est pas un cas unique, mais les enfants de moins de 10 ans ne sont pas autorisés à entrer dans l’espace thermal.

De fait, aucun petit bout ne vient courir ou crier derrière vous. De manière générale, il est d’ailleurs recommandé de ne pas se comporter dans ces thermes comme dans la première piscine venue : pas question de se mettre à chanter à tue-tête, de monter sur les épaules de votre compagnon ou d’éclabousser les autres personnes présentes, par exemple.

Il faut aussi savoir que Thermae 2000 alternent les journées nudistes et les journées maillots de bain. Vérifiez bien l’agenda mis en place sur le site de Thermae2000 pour préparer votre séjour sur place, histoire de ne pas tomber sur des gens tous nus si ça n’est pas votre tasse de thé (note au voyageur : toutes les surprises ne sont pas bonnes à prendre).

Précisons enfin qu’à l’intérieur des installations, une tenue correcte est exigée (sauf les jours de nudité je suppose), puisqu’il est demandé de se déplacer dans les restaurants notamment en peignoir et en claquettes. Vous pouvez éventuellement vous munir de serviettes et de tongs, mais si vous arrivez au centre en ayant oublié de quoi vous couvrir, pas de panique : on peut acheter ou louer sur place des peignoirs et des pantoufles adéquates.

Valkenburg

949_3833

Deux jours à mariner dans l’eau, ça peut paraître long me direz-vous. C’est pour cette raison que je n’ai pas hésité à sortir du centre pour redescendre dans le village (moins d’une dizaine de minutes à pied). Bien que de taille réduite, il offre quelques distractions qui devraient être assez complémentaires des thermes.

Les ruines du château se visitent par exemple (elles sont payantes), et le village de Valkenburg est aussi bien connu pour sa grotte, ancienne mine datant de l’époque romaine qui se visite à pied, en train ou en vélo (je vous le dis sans l’avoir fait, à vérifier). Le plus improbable reste une réplique de la grotte de Lourdes, située juste à côté. Tellement bizarre que ce serait dommage de passer à côté.

949_3820

Plus simplement, si vous préférez passer l’essentiel de votre temps dans Thermae2000, Valkenburg reste tout de même agréable pour y flâner et compte de nombreux restaurants – une alternative bienvenue aux prix un peu élevés de ceux des thermes. Il y en a tant qu’il peut être difficile de faire son choix. J’ai testé pour ma part deux choses assez différentes : un bar servant des hamburgers assez réussis, nommé le Henri VIII, et El Castillo, un restaurant mexicain aux assiettes bien garnies et à l’ambiance très réussie.

A essayer ?

A qui conseiller le séjour chez Thermae 2000 ? Les tarifs ne le rendent clairement pas accessible à toutes les bourses, mais on trouve régulièrement des promotions si on est suffisamment attentif. Comme je l’ai décrit plus haut, il y a aussi des moyens de ne pas trop casser sa tirelire en laissant les soins de côté et en allant dîner en ville. Il y a aussi le règlement, qui destine par défaut les thermes à de jeunes couples ou, du moins, à des personnes sans enfant (au moins temporairement). Beaucoup diront que ce n’est pas plus mal comme ça…

Pour ma part, en ayant testé différents thermes, dont ceux de Cologne, je reviens chaque fois avec plaisir à Valkenburg, pour passer des journées reposantes et relaxantes à Thermae 2000. Si vous avez l’occasion de vous offrir cette parenthèse de détente, n’hésitez pas. Sinon, ça peut aussi être un beau cadeau à offrir…

4 Replies to “Détente aux thermes de Valkenburg”

  1. Très bonne recension d’un très bel endroit que je connais bien moi aussi. Pour info, la partie sauna-hammam est effectivement “non textile”, mais les gens sont très respectueux et “naturels” et la nudité n’est pas gênante. On ne se sent pas “regardé”. Quelques fois par mois, il y a des journées “textiles” autorisés et non l’inverse), mais il faut bien vérifier les dates.

    1. Merci Virginie pour ces précisions ! J’avais néanmoins l’impression qu’il y avait autant des journées tous “textiles” que des journées tous “non-textiles”. Ai-je tort ?

  2. Mon conseil: il faut vraiment y aller sans maillot. Vous verrez à quel point c’est libérateur, combien on se sent mieux après, combien on réalise qu’on avait des barreaux dans la tête avec nos préventions à la noix envers la nudité.

    1. J’avoue que je n’ai pas encore réussi à franchir le pas ! Mais c’est ça qui est bien aussi, à Thermae 2000, c’est que les deux publics se côtoient dans le respect des uns et des autres.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.