Le train touristique du Cotentin

J’aime beaucoup prendre le train. Quand je le peux, c’est le moyen de transport que je favorise, que ce soit pour un déplacement professionnel, pour un trajet de courte durée ou pour partir en vacances. Il faut avouer que pouvoir se laisser transporter d’un point A à un point B en ayant la possibilité de faire autre chose en même temps reste un luxe inégalable. Ce n’est malheureusement pas toujours possible.

Si j’aime prendre le train, Barry, mon compagnon de voyage favori, leur voue une sorte de culte. Du banal moyen de transport, il les a élevé au rang d’attraction (touristique, on n’en est pas au manège à sensations). Le défi pour l’amuser est alors de trouver un périple sur voies ferrées à effectuer, peu importe l’endroit où nous nous trouvons. Et ça tombe bien car les trains touristiques sont nombreux, même si on ne les connaît pas toujours.

2016-08-10-18-11-37

Prenez la commune de Barneville-Carteret, en Normandie, sur les côtes du Cotentin. Un tour à l’office de tourisme de cette petite station balnéaire aura suffit à me faire découvrir le fameux train touristique du Contentin, un train des années 50 reliant Carteret à Portbail en un trajet d’une quarantaine de minutes.

Durant cet été, le train circulait trois jours par semaine, avec un succès grandissant. Si j’avais pris nos tickets à l’office de tourisme, je n’étais manifestement pas le seul, puisque les voitures se sont rapidement remplies. Bon point, comparé à d’autres trains que j’ai eu l’occasion d’emprunter, celui-ci dispose d’un parking suffisamment grand pour accueillir tous les véhicules de ses voyageurs, devant l’ancienne gare (à présent occupée par une brasserie !).

2016-08-10-17-58-50

Une fois tout le monde à bord, beaucoup de familles avec des enfants plus ou moins jeunes, le train se met en branle et une voix s’élève au dessus de nos têtes. Des hauts-parleurs sont en effet disposés dans chacune des voitures et un guide bénévole les traverses pour dispenser au micro quelques informations sur la région, l’historique du train touristique et d’autres anecdotes intéressantes. Parmi les différents trains “de loisirs” que nous avons eu l’occasion de prendre avec Barry, c’était le premier à offrir un trajet commenté. Un vrai plus !

On apprend par exemple que la ligne est entretenue par des bénévoles, des passionnés qui doivent s’assurer durant l’année que rien ne viendra entraver le chemin de la locomotive, et qui doivent louer la ligne de chemin de fer à la SNCF pour quelques milliers d’euros.

2016-08-10-17-20-50

Les anciens passages à niveau n’existent plus, ou du moins, il n’y a plus de garde-barrière pour les surveiller. Le train doit donc ralentir à chaque passage pour laisser descendre deux personnes qui arrêteront les voitures, le temps du passage du train. Pittoresque ! Ces arrêts devraient cependant disparaître avec le temps, le jour où ces passages seront équipés de barrières automatiques.

Au niveau des détails pratiques, le train est équipé d’un bar qui fournit boissons froides (y compris une bière locale) et chaudes, diverses confiseries et parfois même des crêpes. Il y a également des toilettes à l’avant et à l’arrière du train. Un peu de confort moderne pour ces anciennes voitures qui datent quand même d’avant la seconde Guerre mondiale (même si totalement rénovées dans les années 60).

2016-08-10-17-19-07

A l’arrivée à Portbail, terminus, tout le monde descend. L’arrêt dure environ une heure et demi, temps durant lequel la locomotive se préparera au trajet du retour en passant à ce qui était jusque là l’arrière du train. Que faire une fois à Portbail ? Je ne saurais pas vraiment répondre à cette question. Barry était un peu fatigué et, à part une aire de jeux pour enfants et l’église, je n’ai pas vu grand chose du village. C’est un peu différents lors des jours de marché, puisque les voyageurs peuvent aller faire leurs emplettes aux marchés de Portbail ou de Carteret.

Vient ensuite le moment du trajet du retour, sur le même rythme calme et régulier. Le paysage défile à nouveau et les passagers ont tous l’air satisfaits. Parmi les différents trains touristiques que nous avons pu emprunter Barry et moi, celui du Cotentin est sans conteste le plus intéressant de par son organisation et l’apport indispensable du commentaire du guide. Sans aucun doute un incontournable pour tous les inconditionnels du chemin de fer et une attraction idéale pour les enfants.

2016-08-10-18-12-31

Tarif : 10 euros par adulte, gratuit pour les moins de 4 ans
Réservation conseillée auprès de l’office de tourisme de Barneville
Site officiel : www.train-touristique-du-cotentin.com/

Cet article fait partie d’une série sur ces trains qui, plutôt que de vous faire voyager d’un point à un autre, vous font traverser le temps, jusqu’à embarquer dans une autre époque. En voiture !

One Reply to “Le train touristique du Cotentin”

  1. […] J’en ai déjà parlé dans ma série sur les trains d’une autre époque. Avec plusieurs départs par semaine en haute saison, le train touristique du Cotentin vous emmène dans un voyage mis sur pied par des passionnés bénévoles qui permet de relier Carteret à Port-Bail, en passant par Barneville et Saint-Georges. […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.