Le château de Cheverny : arrêt facultatif ?

Les vacances sont toujours un moment propice aux voyages et je ne fais pas exception, ce qui explique mon silence ces dernières semaines. Avant de vous parler davantage de la destination qui m’a séduit cette année, faisons un arrêt sur la route de mes vacances. J’ai en effet fait un détour par la Loire pour voir quelques-uns de ses fameux châteaux. Parmi ceux-ci, mon choix s’est naturellement porté sur le château de Cheverny.

cheverny3

Connu principalement pour avoir inspiré à Hergé le château de Moulinsart, le château de Cheverny est ouvert tous les jours, toute l’année, y compris les dimanches et jours fériés. C’est donc assez pratique pour planifier sa visite. Ce n’était pas d’ailleurs ma première visite sur les lieux. J’avais le vague souvenir d’y être déjà allé quand j’étais enfant mais à l’époque, je n’avais pas été au-delà des grilles. Par manque de temps ?

IMG_20140823_165429Je quitte l’autoroute et les bouchons pour parvenir à Cheverny. L’accès au village est suffisamment clair lorsqu’on arrive en voiture, et une fois au village, le château n’est pas difficile à trouver. En fait, Cheverny est bien plus petit que ce à quoi je m’attendais. A vrai dire, je ne suis pas sûr de ce qu’il resterait si on n’enlevait le château. Les deux ou trois restaurants qui sont sur place n’arriveraient sans doute pas à survivre. Le village n’en a pas moins un charme, avec sa petite église et ses grosses pierres.

Bon point pour le château, le parking est gratuit, avec deux espaces vous mettant à moins de 300 mètres du château. Ils sont bien indiqués et réellement pratiques.

Par contre, je me rends compte que si on ne paie pas l’entrée pour pénétrer dans le parc, le château est complètement invisible. De l’extérieur, il est dissimulé par une grille opaque et des arbustes. C’est donc pour ça que je n’avais rien vu la première fois ! Ceux qui voulaient simplement prendre une photo de la façade en seront pour leurs frais et devront repartir sans leur souvenir.

cheverny5

Cette volonté de faire payer les gens à tous prix pour avoir une vue sur le château m’a laissé un mauvais goût dans la bouche. Je sais bien que Cheverny est d’abord une demeure avant d’être un lieu touristique (quoique), le Marquis de Vibraye vivant toujours sur place. Mais il me semble que ce type de patrimoine ne devrait pas être ainsi dissimulé pour quelques euros. Je préférerais encore payer le parking.

IMG_20140823_165315Pour avoir le droit de contempler le château, il vous faudra donc au minimum débourser 9,50 euros (en plein tarif). Pour cette somme, vous avez accès aux jardins et au château, à l’intérieur richement décoré. Dommage que les poussettes n’y soient pas admises. Les jeunes parents devront soit y aller chacun leur tour, soit avoir prévu une autre manière de transporter leur tout petit.

Pour 14 euros, on a droit à un billet combiné avec l’exposition “exclusive” sur Tintin. Je ne vous en dirais pas un mot puisque je l’ai volontairement délaissé. Pour quelqu’un qui a pu aller au Musée Hergé, je doute que cette exposition apporte vraiment une plus-value. Si vous êtes vraiment fan de Tintin, faites comme moi, allez en Belgique.

IMG_20140823_165333Un des autres points d’intérêt du château de Cheverny, c’est bien sûr son chenil. Une centaine de chiens y vivent à l’année. L’intérêt est bien sûr d’assister à leur repas, donné en fin d’après-midi. ça ne vaut pas en soi le prix de la visite et ça intéressera surtout les enfants, mais quitte à payer le tarif plein, autant que ça serve à quelque chose.

Verdict ? J’ai été relativement déçu. Pas par le château en lui-même, mais plus par l’ensemble : faire payer pour l’intérieur ou pour l’exposition Tintin me paraît tout à fait légitime. Par contre, pour les jardins et pour le chenil, ça sent la logique mercantile. En le sachant, j’aurais été voir un autre château, comme celui de Chambord, même si à ce dernier, le parking est payant (4 euros).

Img_4358

Si vous n’êtes pas, comme moi, dans le cas d’une simple étape sur votre parcours et que vous cherchez plutôt à voir plusieurs châteaux d’un coup, les Transports du Loir-et-Cher ont la solution. Pour la deuxième année consécutive cette été, une navette a été mise en place pour vous transporter de Blois à Beauregard, en passant par Cheverny et Chambord. Vous pouvez même embarquer votre vélo ! Le prix de la navette est en plus vite remboursé par les réductions auxquelles vous avez droit sur le tarif d’entrée de chacun des châteaux. A essayer !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.