Balade dans Bruxelles

Parmi les villes que je commence à bien connaître, il y a Bruxelles. Sans en être forcément expert, j’ai eu l’occasion de découvrir la capitale belge par le biais de ses différents quartiers, en m’y rendant au fil des années autant pour le tourisme que pour le travail. Grâce à ces visites récurrentes, je suis à présent autant capable de m’y déplacer en voiture sans trop me perdre que de reconnaître ses principaux bâtiments de manière à orienter les touristes perdus. Je peux cependant encore faire de grands progrès.

Le fait est que ces derniers temps, j’ai eu tendance à délaisser Bruxelles pour d’autres villes de Belgique que je connaissais moins. Quand j’y vais encore, c’est en coup de vent, pour faire l’une ou l’autre chose sans avoir le temps de m’arrêter pour regarder autour de soi. Or, Bruxelles est une ville où il fait bon flâner le nez en l’air. Décidant qu’il faut parfois savoir prendre le temps de prendre le temps, je me suis mis à la recherche d’un moyen de redécouvrir Bruxelles.

Image2

C’est Barry, mon compagnon de voyage favori, qui dégotera finalement la solution idéale sur le site de l’office de tourisme. Visit Brussels conseille toute une série de promenades thématiques, abordant par exemple la bande-dessinée, la mode, le sport ou l’Europe. Il y en a vraiment pour tous les goûts.

Celle dont je me propose de vous parler aujourd’hui concerne les marchés du dimanche : Sablon-Marolles. Le thème n’était pas forcément le plus rassembleur mais j’avais envie de voir les puces de la place du Jeu de Balle et Barry aime les brocantes presque autant que les marchés de Noël.

Notre aventure démarre donc à la gare centrale. Nous débarquons du train à 10h du matin, frais et impatients de débuter notre marche. Nous ne perdons donc pas un instant et commençons notre escalade du Mont des Arts, le long de la Bibliothèque royale de Belgique. Je m’arrête pour regarder ce que j’ai déjà vu sans y faire attention : le carillon installé au Palais des Congrès, le jardin et ses sculptures, les touristes qui prennent des photos du panorama au sommet…

IMG_2290

Nous passons à côté de quelques-uns des célèbres musées bruxellois, comme le musée Magritte, mais aussi et surtout le récent Musée Fin de Siècle. Nous ne résistons pas à la tentation de pénétrer à l’intérieur, par l’entrée de l’ancien hôtel Gresham, pour découvrir sa magnifique décoration Art nouveau. Nous en oublions presque que notre promenade n’a même pas encore commencé.

IMG_20140304_112944

C’est au pied de l’église du Sablon que notre itinéraire débute officiellement. Par la rue adjacente, nous entrons au Grand Sablon, cette place qui regroupe de nombreux commerces, notamment des antiquaires et des chocolatiers, bordée de beaux bâtiments. Nous nous perdons dans une impasse avant de nous attarder devant quelques vitrines, puis nous retraversons la rue pour faire le tour du jardin du Petit Sablon. Ce jardin ressemble à ceux qu’on trouve à Londres, très calmes et bien entretenus. Une quarantaine de statues, représentant différents corps de métiers, surplombent les grilles en autant de gardiens.

IMG_2367

Après ce bref interlude, nous poursuivons notre marche dans la rue Ernest Allard pour déboucher sur le Palais de Justice. Je pense n’avoir jamais vu ce bâtiment sans échafaudages donc ne soyez pas surpris si c’est votre première fois à Bruxelles. Si c’est d’ailleurs votre première fois, vous allez certainement vous demander comment continuer votre promenade. Rien n’indique sur le plan qu’il faut emprunter l’ascenseur des Marolles, un ascenseur vitré qui donne droit à une vue imprenable sur Bruxelles et l’Atomium (de loin).

J’aime bien cet ascenseur, je trouve que la descente fait office d’attraction. De la place en contrebas, nous aurions pu très facilement aller à la place du Jeu de Balle mais notre parcours nous faisait faire un détour par la rue des Minimes, notamment pour voir l’église du même nom. Et c’est là que ça a commencé à partir en vrille.

IMG_2389

Distraits par l’église, nous faisons un arrêt quelques pas plus loin devant une fresque murale (note au voyageur : du tag au pixel art, Bruxelles est riche de ses murs) avant de pousser la porte d’un antiquaire, Barry étant intrigué par la devanture. Enthousiastes, nous poursuivons trop loin notre bout de chemin et nous nous retrouvons place du Grand Sablon ! Retour à la case départ, vous ne touchez pas vingt mille francs.

Rien de grave, l’extrémité de la rue Haute n’est pas loin et il nous suffit de la remonter pour revenir dans le droit chemin. Dans notre hâte, nous manquons l’arrêt conseillé par la carte à la maison de Bruegel l’Ancien. Il est vrai qu’il est largement passé midi et que la faim commence à se faire sentir. Mais voilà enfin la rue des Renards, menant directement à la place du Jeu de Balle.

IMG_2396

Tous les jours de l’année, de 6 à 14 heures, plus de 500 marchands y exposent tout et n’importe quoi. Du vieux tableau aux vasques en cristal, du meuble rétro au jouet électronique… A notre arrivée, le marché aux puces va déjà bon train. On sent bien que la majorité des échanges s’est fait plus tôt dans la matinée mais on trouve quand même une maquette de bateau, comme dans l’une des aventures d’un célèbre reporter. Je vous rassure, je ne l’ai pas acheté. Je l’ai dit, je commençais à avoir faim, je n’allais pas m’embarquer dans je ne sais quelle aventure rocambolesque.

Nous longeons la rue des tanneurs pour repartir vers le centre de la ville, avant de bifurquer à la gare de Bruxelles-Chapelle. J’en profite pour renseigner une touriste anglophone, mais pour ma part, la visite est terminée. Il est temps d’aller manger un morceau. Du coup, nous passons à côté de Dandoy, vénérable biscuiterie au spéculoos bien reconnaissable et ultime étape de la promenade, en l’ignorant complètement.

J’en profite pour faire un aparté : je crois que je ne ferais jamais d’article conseillant le meilleur hamburger de Bruxelles. J’aurais trop de mal à me décider. Nombreux sont ceux qui s’y sont essayés, avec plus ou moins de succès. Le choix est énorme et il y en a pour tous les goûts. Ce jour-là, nous avions décidé de tester le Hemgie’s Restaurant et ses Gourmet Burgers. Force est de constater que je n’ai pas été déçu et que ce hamburger aura fort bien couronné notre balade dans Bruxelles.

IMG_20140304_133029

Chapeau donc à l’office de tourisme bruxellois. Si je pouvais néanmoins leur proposer quelques améliorations : le plan fourni est très succin et ne contient par exemple aucune information sur les lieux visités. Il pourrait être intéressant de proposer un deuxième feuillet avec quelques explications tant sur l’itinéraire que sur les différentes étapes qui le constituent. Bien sûr, sur place, il y a à chaque fois un panneau informatif, mais il faut parfois bien le chercher.

Alors, vous êtes partants pour une autre balade ?

2 Replies to “Balade dans Bruxelles”

  1. J’ai moi aussi testé récemment une promenade thématique (sur le chocolat) proposée par l’office du Tourisme de Bruxelles. Je trouve qu’ils proposent des balades vraiment intéressantes qui permettent d’avoir un autre regard sur la ville.

    1. Mmmh, c’est vrai que je mettrais bien cette balade sur le thème du chocolat sur ma liste. A finir évidemment par une dégustation, non ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.